Tripalio

Oui, l'employeur peut demander à son salarié de lui présenter son permis de conduire | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Bibliothèque de contrats du marché en santé collective : La bêta est ouverte jusqu'au 15/12/18 ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous et bénéficiez d'un tarif imbattable jusqu'au 15/12/18 !

Oui, l'employeur peut demander à son salarié de lui présenter son permis de conduire

Revue de presse - Entreprises | Par Adrien Pittore | 30/05/2018 11:16

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article a été rédigé pour le site du syndicat de salariés CFDT

 

Certains salariés ont necessairement besoin de leur permis de conduire pour effectuer leur travail. Pour autant, l'employeur a-t-il tous les droits en cas de controle ? Peut-il exiger la présentation du permis de conduire ? Ou encore peut-il demander le nombre de points restant sur le permis ? Faisons le point sur les règles en la matière. 

  • A l’embauche

Lors de l’embauche, l’employeur peut vous demander la présentation de votre permis de conduire si l'emploi auquel vous postulez nécessite la conduite d’un véhicule. Cette demande doit permettre à l’employeur d’apprécier la capacité du postulant à occuper le poste.(1)Je perds mon permis de conduire, quel impact sur mon contrat de travail ?

(1) Art. L.1221-6 et suiv. C.trav. 

(2) Art. 223-7 C.route. 

(3) Loi n° 2016-1547 du 18.11.16 de modernisation de la justice du XXIe siècle. 

(4) Art. 131-38 C.pénal. 

(5) Cass. soc. 17.04.13, n°11-27550. 

(6) Cass. crim. 20.11.07, n°06-86138. 

0 commentaire

Back to Top