Tripalio

Chez Happychic, la FEC-FO Commerce prend la défense de sa déléguée syndicale | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Chez Happychic, la FEC-FO Commerce prend la défense de sa déléguée syndicale

Revue de presse | Par Mickaël Ciccotelli | 11/06/2018 08:52

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article provient du site internet du syndicat de salariés FEC-FO

FO : UN SYNDICAT QUI DERANGE CHEZ HAPPYCHIC
Sa déléguée syndicale menacée à nouveau de sanction

La direction HAPPYCHIC (qui regroupe les enseignes Brice, Jules et Bizbee) vient à nouveau d’envoyer une convocation à l’encontre de Nadia FERRANTE, Déléguée Syndicale de l’entreprise. Cette menace de sanction intervient alors que quelques jours plus tôt, cette dernière avait déjà reçu notre déléguée syndicale.

La Section fédérale du Commerce et VRP FO dénonce cette situation ; la multiplication de ces entretiens et pressions qui porte atteinte à la santé physique, psychologique et morale de Nadia. Pour FO, ces agissements de la part de la direction HAPPYCHIC témoignent d’une véritable volonté de mettre à mal notre déléguée syndicale FO à travers une politique de la peur qui vise à décourager nos militants. Cela ne fait que renforcer leur motivation à lutter. La Section fédérale du Commerce et VRP FO soutient Nadia FERRANTE dans toutes les mesures qu’elle prendra pour contester toutes les procédures disciplinaires engagées à son encontre et la soutiendra dans les actions judiciaires nécessaires à la défense de ses droits.

Cette violence invisible et sourde caractérisée par des attaques régulières de la direction HAPPYCHIC, sont à nos yeux, une intention de domination, d’isolement et d’anéantissement de notre déléguée syndicale. C’est surtout le caractère répétitif qui en fait une arme de destruction redoutable. Elle engendre un sentiment d’insécurité, d’incompréhension et de perte de confiance en soi qui grandit un peu plus à chaque attaque, laissant la victime dans la stupeur et dans l’impossibilité de réagir. La Section fédérale du Commerce et VRP FO ne laissera pas perdurer de tels agissements.

Paris, le 11 juin 2018

0 commentaire

Back to Top