Tripalio

FO condamne les demandes d'efforts supplémentaires demandés aux retraités | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Bibliothèque de contrats du marché en santé collective : La bêta est ouverte jusqu'au 15/12/18 ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous et bénéficiez d'un tarif imbattable jusqu'au 15/12/18 !

FO condamne les demandes d'efforts supplémentaires demandés aux retraités

Revue de presse - Sécurité sociale | Par Adrien Pittore | 13/09/2018 10:35

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cet article est paru sur le site du syndicat de salariés FO

 

L’Union Confédérale des Retraités Force Ouvrière condamne vivement la spirale des mesures budgétaires gouvernementales attentatoires au pouvoir d’achat des retraités et futurs retraités. 

Après l’annonce de la programmation d’une sous-indexation des pensions de retraites par rapport à l’inflation – elles n’augmenteront que de 0,3 % pour 2019 et 2020 – les retraités réalisent que les coups de rabot ne s’arrêteront pas là. 

Une nouvelle salve de ponctions, aussi inique que sournoisement mise en œuvre, s’abattra dès le début janvier 2019 sur les retraites du régime de base de Sécurité sociale, via le prélèvement à la source (PAS). 

Le PAS de l’impôt sur le revenu va en effet s’appliquer aux pensions de retraite du régime de base de décembre 2018 qui seront payées à terme échu c’est-à-dire en janvier 2019. 

Donc, pour les retraités, 2018 ne sera pas une année blanche ! 

Une ponction difficile à avaler, qui bat en brèche toute l’argumentation gouvernementale selon laquelle le PAS serait une réforme pour un impôt plus juste payé en temps réel ! 

Si le gouvernement a trouvé des mesures pour moins pénaliser les 8 millions de ménages bénéficiant de crédits d’impôts notamment en cas d’emploi à domicile, saura-t-il trouver les outils de bricolage pour réparer le « big bug fiscal » opéré sur les 16 millions de retraites dues au titre de décembre 2018 du régime général ? 

Ce qui est certain, c’est que le gouvernement s’acharne à rester sourd aux attentes et aux besoins des retraités, préférant privilégier les cadeaux fiscaux à certains. 

Les retraités Force Ouvrière seront dans la rue le 9 octobre prochain, aux côtés de leurs camarades en activité, pour exprimer toute leur colère et leur indignation. 

0 commentaire

Back to Top