Tripalio

Le CHSCT est libre de choisir les experts qu'il souhaite | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Bibliothèque de contrats du marché en santé collective : La bêta est ouverte jusqu'au 15/12/18 ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous et bénéficiez d'un tarif imbattable jusqu'au 15/12/18 !

Le CHSCT est libre de choisir les experts qu'il souhaite

Revue de presse - Interprofessionnel | Par GUITTET Léo | 11/04/2018 10:39

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés CGT.

Dans un arrêt du 28 mars 2018, la Cour de Cassation réaffirme la liberté du CHSCT dans la désignation des experts. La direction du Centre Hospitalier de Chartres refusait cette désignation du cabinet d’expertise en tentant d’imposer un appel d’offre de marchés publics. 

La mission du CHSCT est de contribuer à la prévention et à la protection de la santé physique et mentale et de la sécurité des travailleurs de l’établissement et de ceux mis à disposition par une entreprise extérieure. 

En l’espèce, dans son arrêt rendu le 28 mars 2018, la Cour de Cassation réaffirme la liberté du CHSCT pour désigner ses experts et rejette la demande de la direction du Centre Hospitalier de Chartres de recourir à un appel d’offre de marchés publics. Pour la Cour de Cassation, le CHSCT ne relève pas des personnes morales de droit privé créées pour satisfaire spécifiquement des besoins d’intérêt général au sens de l’article 10 de l’ordonnance n°2015-899 du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics. 

Ainsi, la désignation du cabinet d’expertise du CHSCT ne doit pas être soumise à un appel d’offre de marché public. La fédération CGT Santé et Action sociale se félicite de ce jugement qui rappelle, une fois de plus, que le CHSCT est souverain dans la désignation du cabinet d’expertise dans les centres hospitaliers publics. 

0 commentaire

Back to Top