Tripalio

L'insertion des handicapés dans la fonction publique défendue par la CFE-CGC | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

L'insertion des handicapés dans la fonction publique défendue par la CFE-CGC

Revue de presse - Etat | Par Léo GUITTET | 08/09/2016 10:30

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette actualité est initialement parue sur le site du syndicat de salariés CFE-CGC.

 

Financement du FIPHFP : trop c'est trop 

Nous venons de prendre connaissance des déclarations de Madame la ministre de l'Education Nationale devant les présidents d'universités. 

A cette occasion, la ministre a annoncé que le financement de la sécurisation des universités serait assuré par une exonération du versement de la cotisation au FIPHFP (fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) pour l'année 2016. 

Représentant un coût de 30 millions d'euros pour cette institution qui a en charge l'amélioration de l'accès à l'emploi des personnes handicapées, cette mesure, si elle se confirme, viendrait porter un coup préjudiciable au FIPHFP et donc par conséquent à l'emploi des personnes en situation de handicap dans les trois versants de la fonction publique. 

La politique d'emploi en faveur des personnes en situation de handicap ne peut en aucune façon être la variable d'ajustement des autres politiques publiques. 

Nous demandons aux autorités de tutelle du FIPHFP une clarification immédiate mais surtout l'annulation de cette ponction de 30 millions d'euros alors que le FIPHFP tout comme l'AGEFIPH subissent déjà des ponctions de trois fois 29 millions d'euros sur chaque fonds et pour trois ans pour le financement des contrats aidés. 

0 commentaire

Back to Top