Tripalio

Assistant dentaire : les nouvelles conditions de formation définies par arrêté | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Assistant dentaire : les nouvelles conditions de formation définies par arrêté

Juridique - Journal Officiel | Par GUITTET Léo | 14/06/2018 07:22

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

L'un des objectif du gouvernement actuel est d'accompagner la mise en place du reste à charge zéro d'un accroissement du nombre de certains professionnels. Les assistants dentaires et les audioprothésistes sont directement visés par les mesures envisagées. 

A ce titre, un arrêté vient de paraître au Journal officiel pour redéfinir les conditions de formation de la profession d'assistant dentaire. Prévu pour une entrée en vigueur au 1er janvier 2019, l'arrêté détaille le contenu de la formation. Il ne s'appliquera qu'aux nouveaux élèves entrant dans la formation en 2019, tous les élèves déjà en formation se verront appliquer l'ancien programme de formation. 

Seuls des organismes agréés pour 5 ans par la Commission paritaire nationale de l'emploi et de la formation professionnelle peuvent dispenser la formation prévue pour devenir assistant dentaire. Cette formation devra durer 18 mois comprenant 1 878 heures d'enseignement dont 343 heures de formation théorique et 1 535 heures de formation pratique. 

Qui pourra postuler ? Toutes les personnes de plus de 18 ans et titulaires d'un diplôme de niveau V (CAP, BEP, brevet) peuvent postuler et être inscrites, sans limite d'âge, que ce soit en formation initiale, en contrat de professionnalisation, en apprentissage, en formation professionnelle continue, ou encore par la validation des acquis de l'expérience professionnelle. 

Découvrez l'intégralité de l'arrêté ci-après : 

 

0 commentaire

Back to Top