Tripalio

Réforme de l'assurance chômage : pour la CFDT, on passe de l'accompagnement au contrôle | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

La phase bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Réforme de l'assurance chômage : pour la CFDT, on passe de l'accompagnement au contrôle

Revue de presse - Etat | Par Adrien Pittore | 07/01/2019 12:03

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés CFDT

 

La loi du 5 septembre « Liberté de choisir son avenir professionnel » modifie substantiellement les sanctions des demandeurs d’emploi et leurs obligations. Ces mesures viennent d’être précisées par décret publié au Journal Officiel le 30 décembre 2018. 

Ce décret acte le transfert des compétences des préfets pour la définition des sanctions des demandeurs d’emploi à Pôle Emploi. Alors que le gouvernement a demandé en parallèle le doublement des équipes dédiées au contrôle de la recherche d’emploi, la CFDT réaffirme que la mission première de Pôle Emploi doit demeurer l’accompagnement de qualité des demandeurs d’emploi. 

De plus, le gouvernement a choisi de durcir les sanctions des demandeurs d’emploi qui manqueraient à leurs obligations de recherche d’emploi en rendant systématique la suppression de leur allocation chômage quand ils sont indemnisés. La CFDT a toujours été en accord avec le principe des « droits et devoirs » des demandeurs d’emploi. Mais pour la CFDT, le durcissement de certaines sanctions est injuste et intervient dans un contexte de suspicion vis-à-vis des demandeurs d’emploi, qui profiteraient de règles d’assurance chômage trop généreuses. 

La lutte contre le chômage doit d’abord passer par des propositions d’offres d’emploi de qualité. Les entreprises doivent donc prendre leur part de responsabilité en améliorant les conditions de travail et d’emploi. C’est ce qu’attend la CFDT pour la prochaine séance de négociation sur l’assurance chômage du 9 janvier prochain.  

0 commentaire

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !