Tripalio

Un député "LREM" demande le report d'un an de la réforme des retraites | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

La phase bêta de la bibliothèque de contrats du marché en santé collective est disponible ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous !

Un député "LREM" demande le report d'un an de la réforme des retraites

Info - Etat | Par Mickaël Ciccotelli | 07/01/2019 10:07

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Ainsi que nous l'évoquons par ailleurs dans nos colonnes aujourd'hui, la réforme des retraites - qui doit pourtant être le principal chantier de réforme sociale de l'année - se présente sous un jour bien complexe en cette rentrée de janvier.  

 

Dans les rangs de la majorité, on en vient ainsi à se demander s'il ne serait pas opportun de reporter l'adoption de la réforme.

Un sursis d'un an requis pour les retraites

L'appel vient, en l'occurrence du député "LREM" du Lot-et-Garonne Olivier Damaisin. Dans une interview accordée au Figaro, il a estimé que la crise des "gilets jaunes" rendait nécessaire le report d'un an de la réforme des retraites. Autrement dit, il a demandé au Président de la République d'aller bien plus loin qu'un simple report de deux semaines impliqué par la reprise plus tardive que prévue - le 21 janvier au lieu de cette semaine - de la concertation organisée par Jean-Paul Delevoye. 

Une certaine fébrilité

Rien ne dit, certes, qu'Emmanuel Macron suivra les préconisations de M. Damaisin. Le poids des propos du député ne saurait d'ailleurs être surestimé, dans la mesure où il n'est pas membre de la commission des affaires sociales mais de celle des finances. Ceci étant dit, sa demande adressée publiquement au Président de la République en dit long sur l'état de fébrilité dans lequel sont plongées les forces de la "République en Marche"... 

0 commentaire

Back to Top
Carousel

Apprenez à utiliser Tripalio ici !