Tripalio

La Cour des Comptes demande au gouvernement de prendre des mesures sur les retraites | Tripalio

NOUVEAU ! TripaGE : l'outil de géolocalisation intelligente     NOUVEAU ! Tripagen Pro , la disruption dans l'assurance collective a enfin un visage !     UNIVERS TRIPAGEN : Commercial ou concepteur de produit ? Nous pouvons vous faire gagner du temps, cliquez-ici !     NOUVEAU ! Concevoir votre offre dédiée en un clic ? Cliquez-ici pour comprendre comment !

La Cour des Comptes demande au gouvernement de prendre des mesures sur les retraites

Info | Par Eric Verhaeghe | 20/09/2017 10:49

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

La Cour des Comptes vient de publier son rapport sur l'application de la loi de financement de la sécurité sociale 2016. Les magistrats en profitent pour en remettre une couche sur la dégradation prévisible de la branche retraite. Ils appellent le gouvernement à prendre des mesures dès cette année.  

Le rapport de la Cour des Comptes ne ravira pas le gouvernement. S'il souligne des améliorations temporaires, notamment sur le volume du déficit et de la dette, il alerte sur les risques à court terme qui pèsent sur la sécurité sociale. En particulier, la relance de l'inflation et le risque de taux deviennent des préoccupations majeures qui pourraient rapidement non seulement dégrader les comptes, mais rallumer l'expansion de la dette.  

Une inquiétude liée à la reprise de l'inflation

La Cour des Comptes alerte particulièrement sur la situation de la branche retraites, qu'elle juge exposée à des dégradations occultées par les précédentes lois de financement. La branche retraites, comme la branche familles, ont largement profité d'un effet d'aubaine lié à la faible inflation. Cette situation a évité des revalorisations trop fortes des prestations. 

En cas de reprise de l'inflation, la situation des branches pourrait se révéler extrêmement sensible. Les prestations devraient en effet être revalorisées... et plomber ainsi les comptes des régimes.  

Une dégradation prévisible sur les retraites

La Cour alerte plus particulièrement sur l'opacité de la précédente loi de financement de la sécurité sociale, qui a masqué la dégradation prévisible de la branche retraites en anticipant une solidarité entre branches. Dans la pratique, un déficit de plus de 5 milliards est ainsi passé sous le tapis.  

La Cour exhorte le gouvernement à redresser la situation rapidement, en ne tablant pas sur ces artifices budgétaires et en rétablissant la "vérité" des comptes. Dans l'hypothèse d'une reprise de l'inflation, la situation pourrait en effet se révéler très compliquée à gérer.  

On le voit, la rue Cambon se préoccupe fortement des risques auxquels les assurés sociaux sont exposés dans les mois à venir, du fait d'un éventuel retournement de conjoncture.  

Vous pourriez aussi aimer :

0 commentaire

Back to Top