Tripalio

734.000€ d'honoraires pour le fils de la présidente de la CREPA | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Bibliothèque de contrats du marché en santé collective : La bêta est ouverte jusqu'au 15/12/18 ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous et bénéficiez d'un tarif imbattable jusqu'au 15/12/18 !

734.000€ d'honoraires pour le fils de la présidente de la CREPA

Acteurs | Par Eric Verhaeghe | 22/08/2016 10:39

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Le 19 juillet 2016, la commission des sanctions de l'ACPR a rendu une décision concernant la CREPA, qui devrait calmer les ardeurs procédurières de son ancienne présidente, Gisèle Lapouméroulie. La CREPA, l'institution paritaire des avocats, écope d'une sanction pécuniaire de 300.000 euros. Les motifs de cette décision sont implacables. 

Premièrement, la CREPA a décidé illégalement de rémunérer ses administrateurs par le biais du fonds de financement du paritarisme de la branche, en soutenant que ces fonds n'étaient pas prélevés sur les cotisations des adhérents. L'argument ne semble pas avoir convaincu le régulateur. 

Deuxièmement, la CREPA est épinglée pour les honoraires de 734.000 euros versés au fils de la présidente dans le cadre de missions immobilières largement évoquées par la presse. 

Manifestement, on ne se mouche pas du coude, à la CREPA.  

0 commentaire

Back to Top