Tripalio

Les syndicats veulent une vraie prévention des risques professionnels | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Les syndicats veulent une vraie prévention des risques professionnels

Revue de presse - Etat | Par Adrien Pittore | 23/04/2018 10:59

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Cette publication provient du site du syndicat de salariés CFTC

 

Dans un communiqué commun, l’ensemble des partenaires sociaux s’est prononcé pour une politique ambitieuse, “sans précédent”, de prévention des risques professionnels. La politique esquissée par le Gouvernement dans le cadre de son plan santé, doit désormais être traduite en actes. La CFTC a résumé sa position dans un courrier adressé au Premier ministre. 

Monsieur le Premier Ministre, 

La CFTC s’est associée avec l’ensemble des organisations syndicales et patronales siégeant à la commission accident du travail maladie professionnelle, au communiqué de presse vous demandant un investissement significatif pour la prévention des risques professionnels. 

En effet, vous allez, dans les prochaines semaines, être amené à prendre une décision importante sur un dossier politique qui concerne le monde du travail : la convention d’objectifs et de gestion (COG) de la branche accidents du travail et maladies professionnelles et de l’Etat. 

Alors que vous venez de présenter au nom du Gouvernement un Plan national de prévention santé qui amorce un changement radical d’approche des questions de santé que nous soutenons, nous ne comprendrions pas qu’elle ne trouve pas rapidement une traduction concrète dans le champ de la santé au travail. 

La CFTC est depuis longtemps convaincue que la prévention doit prendre toute sa place dans le dispositif. Elle a porté cette orientation dans le cadre du Plan santé au travail 3. Nous la portons également dans le cadre de la branche ATMP. Rappelons que les partenaire sociaux gèrent cette branche spécifique de la Sécurité sociale et entendent en conséquence être associés aux grands arbitrages financiers qui la concernent. 

Concrètement, les partenaires sociaux sont prêts à s’engager et à accompagner la politique de prévention que vous avez initiée. Cela doit se traduire, dans le champ de la santé au travail, par l’affectation d’une partie des excédents de cette branche ATMP à un investissement significatif pour la prévention des risques professionnels dans le cadre des crédits du FNPAT. Ces investissements représentent un fort enjeu de modernité pour le pays, ils sont aujourd’hui sans commune mesure avec les efforts qui ont été consentis par certains de nos voisins européens, notamment l’Allemagne et l’Italie. 

Aujourd’hui, la CFTC et l’ensemble des partenaires sociaux ont la responsabilité collective de mettre en œuvre ces différents plans et de faire en sorte qu’ils trouvent une traduction concrète pour les entreprises et les salariés, contribuant ainsi à ce changement de paradigme. 

La CFTC en appelle à votre arbitrage sur ce dossier dont dépendra la réussite de notre ambition partagée en matière de prévention et sollicitons une rencontre avec vous-même et vos équipes pour vous présenter nos propositions d’actions. 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre très haute considération, 

Philippe Louis, Président confédéral 

 

 

0 commentaire

Back to Top