Tripalio

Les arbitrages budgétaires annoncés par Édouard Philippe | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Bibliothèque de contrats du marché en santé collective : La bêta est ouverte jusqu'au 15/12/18 ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous et bénéficiez d'un tarif imbattable jusqu'au 15/12/18 !

Les arbitrages budgétaires annoncés par Édouard Philippe

Actu | Par Eric Verhaeghe | 27/08/2018 04:09

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

Dans les colonnes du Journal du Dimanche, le Premier Ministre Édouard Philippe a annoncé plusieurs arbitrages budgétaires majeurs pour 2019. En voici la liste exhaustive.

On retiendra de cette interview qu'elle est globalement concise et qu'elle fait un faible effort de pédagogie pour expliquer le sens politique des mesures prises. 

Maintien des engagements macro-économiques globaux

Selon Édouard Philippe, la prévision de croissance sera de 1,7%. Malgré cette perspective modeste, le budget sera "dans la ligne de nos engagements" et devrait diminuer le déficit. Le Premier Ministre s'est montré incertain sur un taux de 2,3%. 

Transformation du CICE en baisse de charges

Le Premier Ministre confirme l'engagement du gouvernement à transformer le CICE en baisse de charges. Selon lui, cette mesure pourrait causer un "rebond du déficit". 

Prélèvements supprimés, y compris sur les heures supplémentaires

Le Premier Ministre annonce la "suppression progressive" de la taxe d'habitation et la "suppressions complète" des cotisations salariales chômage et maladie. Les heures supplémentaires dans le public comme dans le privé seront désocialisées. Cette mesure était prévue pour 2020 et sera accélérée. 

Désindexation des retraites et des dépenses sociales inefficaces

Dans l'ordre de la baisse des dépenses, ce sont essentiellement les interventions sociales qui seront touchées, essentiellement dans le domaine du logement et de l'emploi. Le Premier Ministre annonce une désindexation de fait (augmentation de 0,3% par an en 2019 et 2020) de l'aide personnalisée au logement, des allocations familiales et des pensions de retraite.  

Augmentation de certains minima sociaux, développement de nouvelles protections

La prime d'activité, le minimum vieillesse, l'allocation adultes handicapés devraient être "très significativement" réévalués. En outre, le Premier Ministre confirme que le plan pauvreté et le reste à charge zéro sur les lunettes, les prothèses dentaires et les appareils auditifs seront mis en place.  

Suppression de 4.500 postes de fonctionnaires

Enfin, le Premier Ministre annonce 4.500 suppressions de postes dans la fonction publique, tout en réaffirmant que l'objectif de 50.000 postes supprimés en 2022 sera tenu. 2.000 postes seront créés dans la police, la gendarmerie, et à la DGSI. 1.300 postes seront créés à la justice.  

 

0 commentaire

Back to Top