Tripalio

Chez Force Ouvrière, un étrange fichier interne | Tripalio

Généralisation de la complémentaire santé : Retrouvez notre dossier spécial en cliquant ici !     Géolocalisez des millions d'entreprises : TripaGE : votre prochain prospect, à portée de clic !     La disruption dans l'assurance collective a enfin un visage : Tripagen Pro, vos contrats multi-branches en un clic !     Besoin de mettre vos contrats en conformité ? Triparator est fait pour vous !

Bibliothèque de contrats du marché en santé collective : La bêta est ouverte jusqu'au 15/12/18 ! Si vous possédez un abonnement Tripalio à la base de données, cette bêta est gratuite. Vous n'avez pas encore accès à notre base de données ? Contactez-nous et bénéficiez d'un tarif imbattable jusqu'au 15/12/18 !

Chez Force Ouvrière, un étrange fichier interne

Acteurs | Par Mickaël Ciccotelli | 10/10/2018 10:37

Pour tout article payant consulté, vous vous engagez à respecter les conditions générales d'utilisation, consultables ici

C'est le Canard Enchaîné du jour qui révèle l'affaire : chez Force Ouvrière, en octobre 2016, alors que se préparait la succession de Jean-Claude Mailly, des proches de Pascal Pavageau, devenu depuis secrétaire général de l'organisation, ont établi un fichier interne sur des responsables fédéraux et territoriaux. Un fichier aujourd'hui pas pleinement assumé par le principal intéressé. 

Des jugements sévères

Le Canard Enchaîné rapporte quelques uns des jugements portés par les instructeurs du dossier interne à propos de certains dirigeants de fédérations ou d'unions territoriales. On peut dire qu'ils sont plutôt sévères : "Bête", "mauvais", "faux", "complètement dingue", "niais", "franc-maçon", "ordure", "voleur dans les portefeuilles", par exemple. Certaines précisions relatives à l'orientation sexuelle des responsables de FO pouvaient, à l'occasion, être données. D'autres jugements se rapportent plus directement à des enjeux de pouvoir interne à FO : "apprécié par PP" [Pascal Pavageau, ndlr], "déteste JCM" [Jean-Claude Mailly, NDLR], "pas assez loyal et courageux pour être SC [secrétaire confédéral, ndlr]" ou, plus drôle : "trop intelligent pour le faire entrer au bureau confédéral" - ceux qui y sont actuellement apprécieront... En somme : un fort sympathique fichier interne. 

Une affaire problématique

Certes, les connaisseurs du milieu syndical, salarial comme patronal, ne s'étonneront qu'à moitié de la constitution d'un tel fichier dans le cadre d'une élection interne au poste le plus élevé. On n'a jamais rien sans rien ! Ceci étant dit, le fichier constitué par les proches de M. Pavageau n'en est pas moins tout à fait illégal. Politiquement, il est en outre difficile de ne pas le qualifier d'indélicat. Interrogé par le palmipède, Pascal Pavageau n'a pas nié l'affaire mais a tenté de la déminer. Il a qualifié le fichier de "belle connerie" et de "grave erreur", dues selon lui à deux de ses proches collaboratrices. Il a précisé ses intentions initiales et déploré le décalage avec le résultat final : "Pour moi, c’était un mémo, de l’ordre de la prise de notes, mais je n’avais jamais vu ni avalisé le résultat, qui est truffé d’âneries, de raccourcis". Cette explication conviendra-t-elle en interne ? 

0 commentaire

Back to Top